Menu

Et le business model !

Portrait de Philippe Guermeur

Ubérisation, expérience client, big data, intelligence artificielle… ces grands concepts sont-ils des effets de mode ou les vecteurs de changements profonds de nos sociétés ? Lean management, austérité, réductions budgétaires… la tendance est-elle ponctuelle pour reconquérir l’opulence ou est-ce la naissance d’une nouvelle époque de croissance modérée voire de décroissance ?

Bien sûr cela interroge. Car de la réponse à ces deux questions dépend le cœur du business model de nos entreprises et de nos États.

Il serait aberrant de poursuivre nos activités sans prendre en compte la concurrence, l’évolution des attentes de nos clients, les progrès technologiques… et tout à fait inconscient de ne pas infléchir nos décisions au regard des enjeux écologiques et humains.

Réinventer le business model

Ceci dit, la mise en œuvre s’avère extraordinairement complexe. Certains calquent les modèles marketing et les modes de management des start-up, qui sont loin d’être des martingales. D’aucuns procèdent par élimination de toutes les branches qu’ils jugent mortes, quitte à oublier leur cœur de métier et à renoncer à un savoir-faire. Quelques visionnaires conçoivent leur stratégie au regard de leurs idéaux, innovant sans cadre ni étude de marché… Et enfin, la majorité attend que les concurrents tracent la route, pour tenter d’éviter l’obstacle.

Quoi qu’il en soit, le risque s’impose, impossible à éviter, alors autant le choisir… et inventer le business model qui vous ressemble.

Sur le même sujet