Menu

Distinguons-nous, innovons, soyons optimistes !

Portrait de Philippe Guermeur

Les Français n’ont pas le moral, et cela ne date pas d’hier. Pour preuve, selon le baromètre mondial (WIN 2014), nous serions même l’une des nations les plus pessimistes du monde ! Comble, la tendance serait encore à la baisse du moral des entrepreneurs français, selon une étude plus récente (Opinion Way, février 2016).
Oui la crise, certes le chômage, bien sûr les incertitudes quant à l’avenir, mais… nous comptons parmi les pays les plus riches, libres et sûrs du monde.
Alors, que faut-il faire pour braquer les regards sur les facteurs positifs, les opportunités ? Que faut-il dire pour redonner l’envie indispensable à tout entrepreneuriat ?
Et si nous affichions partout cette tranchante parole d’Oscar Wilde : « Il est des moments où il faut choisir entre vivre sa propre vie pleinement, entièrement, complètement, ou traîner l’existence dégradante, creuse et fausse que le monde, dans son hypocrisie, nous impose. »
Puisqu’il semble que nous ayons atteint le fond de la piscine, n’est-il pas temps de donner un grand coup de talon ?
Sortons enfin la tête de l’eau : rompons murs, barrières et autres entraves… Arrêtons de regarder le bout de nos chaussures et la taille de notre bas de laine, pour envisager l’autre, l’ailleurs, le différent.
Distinguons-nous, innovons, soyons optimistes !