Menu

La start-up française La Valériane à la conquête des États-Unis

un homme montre sur une petite tablette un schéma de l'application proposé par la start-up

Fondée en 2008, la start-up La Valériane se développe désormais à vitesse grand V. Bilan Santé Stress, son application destinée à mesurer le stress des salariés, est déjà utilisée par plus de 20 000 personnes en France, dont des collaborateurs de cabinets membres du groupement France Défi. Mais la start-up montpelliéraine spécialisée dans les solutions numériques liées à la santé vient également de s’implanter sur le marché américain avec EMA-Care, une autre de ses innovations. « C’est une application destinée à optimiser la qualité et l’efficacité des prestations d’aides et de soins apportés à une personne âgée en perte d’autonomie. Sur la base d’un dossier médico-social partagé et de fonctions d’aide à l’analyse de situation, elle contribue à rendre la coordination entre les différents intervenants, professionnels comme aidants familiaux, plus efficace. Son objectif est de prolonger le maintien à domicile ou de sécuriser le retour après une hospitalisation. Elle est accessible depuis n’importe quel support, smartphone, tablette et ordinateur, et dispose d’une messagerie de partage de données de santé », résume Roland Sicard, fondateur de La Valériane.

La start-up propose une solution reconnue par le gouvernement américain

Déjà commercialisée en France, EMA-Care vient de débuter sa carrière aux Etats-Unis, dont le gouvernement cherche justement des solutions afin de réduire le surcoût de 35 milliards de dollars lié aux mauvais « care management » des personnes âgées en post hospitalisation ou en perte d’autonomie. Afin de réussir son implantation sur le sol américain, La Valériane a demandé à l’université du Georgia Tech Institute d’évaluer son application sur un panel de la population âgée américaine durant six mois. Verdict : un taux de satisfaction globale de 80 %. « Les résultats de l’étude nous ont permis d’être référencés par l’Administration for Community Living, un gage de reconnaissance indispensable pour partir en quête de clients locaux. Jusque-là, c’était un cercle uniquement composé de grands éditeurs de logiciels de santé américains, La Valériane est la première entreprise étrangère à y entrer », souligne Roland Sicard.

Des premiers contrats déjà signés

Depuis février 2015, La Valériane est établi aux États-Unis par le biais d’une filiale, LV Health Solutions. L’action de commercialisation a débuté en janvier 2016 et en quelques semaines, son équipe commerciale a convaincu ses premiers clients. « Nous avons conclu des ventes modestes pour le moment. Notre objectif était d’abord de tester le déploiement d’EMA-Care sur un périmètre restreint, pour avoir nos premières références, et démarcher ensuite des clients plus importants », explique Roland Sicard. Parallèlement, La Valériane déploie son application Bilan Santé Stress. « Pour l’heure, nous en sommes encore à la phase de test auprès de premiers clients. Leurs retours sont très positifs », constate Roland Sicard. Bref, l’histoire américaine de La Valériane ne fait que commencer.