Menu

Le cabinet ECC à Vesoul a choisi France Défi

Gaël Dufourt et Damien Erard, associés du cabinet ECC à Vesoul

Veille sur l’évolution du secteur et l’actualité juridique et fiscale, opportunités d’échanger avec des homologues, accès à des services à conditions préférentielles… Autant d’éléments qui ont conduit le cabinet ECC de Vesoul à rejoindre le groupement France Défi.

Un cabinet = une voix

Il y a quelques semaines, les collaborateurs du cabinet ECC de Vesoul (Haute-Saône) étaient réunis pour une matinée de formation interne dédiée à l’actualité comptable, fiscale, juridique et patrimoniale. « Un programme d’actualisation des connaissances de nos collaborateurs conçu grâce à un kit disponible sur l’intranet de France Défi. Avec, en conclusion, un petit quiz ludique permettant de s’assurer que les nouveautés légales ont bien été assimilées », raconte Gaël Dufourt, associé de ce cabinet de 12 personnes, créé en 1989. La veille sur les sujets sensibles et les rappels sur les problématiques récurrentes ont fourni deux des raisons qui ont conduit Gaël Dufourt et Damien Erard, également associé d’ECC, à rejoindre France Défi. Mais ce ne sont pas les seules. « Nous avons rencontré différents groupements avant de décider finalement d’intégrer France Défi. Un choix qui ne doit rien au hasard. D’abord, à l’inverse d’autres réseaux, celui-ci ne demande pas à entrer dans le capital de ses adhérents. Et c’était important pour nous de rester seuls maîtres à bord. Ensuite, il applique le principe « un cabinet = une voix » lors du vote des décisions, ce qui permet de ne pas désavantager les petites structures. Dernier atout : aucun des outils et services proposés n’est obligatoire. À chaque cabinet de choisir ceux dont il a besoin », explique Damien Erard. Autre aspect, non négligeable, la négociation par le réseau de conditions tarifaires préférentielles pour les abonnements aux outils d’information dédiés à la profession, comme le fonds documentaire Navis et le portail d’informations juridiques Nexis Lexis, mais aussi pour une assurance civile qui, dans le secteur, constitue un poste de dépense important. « Autour de 40 % de notre cotisation est remboursée grâce aux économies réalisées sur les achats communs », remarque Gaël Dufourt.

Accéder à des outils et des expertises spécifiques

À l’automne dernier, les deux associés participaient pour la première fois à la convention annuelle de France Défi. « Les thématiques abordées, le partage d’expérience et les échanges informels avec des professionnels rencontrant des problématiques identiques aux nôtres nous ont permis d’avancer sur différents sujets, bien plus vite que si nous avions continué à mener une réflexion en solitaires », constate Gaël Dufourt. Parmi ces questionnements, la nécessité de développer des compétences et des outils spécifiques en matière de gestion interne du cabinet et de marketing. « Nous avons pris conscience de la nécessité d’adapter rapidement notre organisation en segmentant nos métiers. Avec l’objectif de structurer le cabinet en entreprise de services, dans laquelle la mission de conseil sera davantage mise en avant », complète Gaël Dufourt. Une évolution qui sera facilitée par les outils et les expertises mis à disposition par le groupement et les échanges au sein du réseau.