Menu

Alerte contre le rançonning

Portrait de Philippe Guermeur

Ce n’est un secret pour personne, le trésor le plus précieux des entreprises réside désormais dans ses données informatiques.  Même si tous les entrepreneurs n’en ont pas pris la pleine mesure, les perceurs de coffres-forts, eux, se sont reconvertis !
En troquant leur chalumeau contre un clavier, ils développent leur palette d’exactions et d’escroqueries : virus, usage de faux, usurpation d’identité, piratage, etc.
Actuellement, l’attaque la plus à la mode semble être le « rançonning ».
Depuis décembre 2015, les cas se multiplient dans tous types d’établissements : grandes entreprises, services publics, PME, artisans…
Le principe est systématiquement le même : les données informatiques de la cible sont soudainement inaccessibles car cryptées (grâce à une petit logiciel inoculé dans le système par un mail ou une clé USB).
Un message s’affiche et exige une rançon en échange du code de déblocage. D’heure en heure, pour accentuer la pression, le montant exigé par les cybercriminels augmente !
Pour sortir de l’impasse, deux solutions : payer ou tout déconnecter et reconstruire ses données à partir de la sauvegarde précédente. Si elle existe.
Leçon n°1 : cela n’arrive pas qu’aux autres.
Leçon n°2 : il est vital de faire très régulièrement des sauvegardes et de les isoler du reste du système.
Leçon n°3 : tous les collaborateurs doivent être sensibilisés et formés.
Leçon n°4 : l’innovation est partout, même dans le pire. Il est essentiel de ne pas se laisser distancer. Quitte à se faire aider !