Trouver votre expert comptable

Comment organiser les entretiens professionnels état des lieux ?

Publié le lundi 1 février 2021 à 13h28
Par Marion Perrier, Accroche-press’ pour France Défi
Experts & Décideurs Ressources humaines Management Comment organiser les entretiens professionnels état des lieux ?

Les entretiens professionnels état des lieux du salarié doivent désormais avoir lieu tous les six ans. Leur première occurence est prévue d’ici à la fin du mois de juin. Toutes les entreprises sont concernées.

Différents temps d’échanges rythment la relation entre salarié et employeur. Certains sont imposés par la loi à l’instar des entretiens professionnels, qui doivent avoir lieu tous les deux ans. « Ce moment permet de parler des perspectives d’évolution du salarié en termes de qualifications, de validation des acquis de l’expérience, d’évolution de carrière et de salaire mais aussi d’évoquer la notion d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée », précise Mathieu Casanova, responsable du pôle social chez CL Expertise, membre du groupement France Défi.

La loi de 2014 ayant créé ces entretiens prévoit en outre qu’ils soient complétés tous les six ans par un état des lieux. « On dresse alors le bilan des entretiens passés, on fait le point sur les mesures de formation et d’évolution dont a bénéficié le salarié et, s’il n’y en a pas eu, on essaie de trouver des solutions pour y remédier », explique le spécialiste.

Entretiens professionnels état des lieux, un délai jusqu’en juin

Les premiers du genre devaient avoir lieu en 2020 mais, en raison de l’épidémie de Covid-19, une ordonnance a donné aux employeurs jusqu’au 30 juin 2021 pour les organiser. Pour les entreprises, l’enjeu est important. Dans celles de 50 salariés et plus, si un salarié n’a pas bénéficié des entretiens prévus et d’au moins une action de formation non obligatoire, l’employeur sera tenu d’abonder son compte personnel de formation d’un montant de 3000 €.

Il importe donc de planifier ces entretiens bilans. Le chef d’entreprise n’est pas le seul à pouvoir les mener avec ses collaborateurs. « Il est tout à fait possible d’avoir recours à une organisation pyramidale où chaque strate hiérarchique mène les entretiens avec ses subordonnées et en fait remonter les conclusions ». Étant donné les thématiques à aborder, un certain temps doit être dégagé pour chaque échange.

La durée peut varier, cela dépend si les parties ont beaucoup de choses à se dire ou non. Mais il faut compter environ trois quarts d’heure pour faire le tour du sujet

Mathieu Casanova, responsable pôle social chez CL Expertise

Compte-rendu

L’entretien se tient pendant le temps de travail et fait l’objet d’une convocation officielle. « Un simple mail avec les créneaux proposés peut suffire », explique le spécialiste. Ce dernier conseille de dresser un compte-rendu par écrit. « L’idéal est d’avoir un document signé par le salarié », recommande-t-il. Cela permet de démontrer que l’entretien a bien eu lieu en cas de litige avec le salarié.

S’agissant du déroulé de ce bilan, la trame est libre. L’essentiel est d’aborder les différentes thématiques relatives à l’évolution professionnelle du salarié. « L’employeur peut aisément trouver des grilles sur internet pour construire cet entretien. Nous proposons également quelques matrices aux entreprises que nous accompagnons », souligne Mathieu Casanova.

Il importe enfin de faire attention au ton et à l’état d’esprit adoptés pour cet entretien, à ne pas confondre par exemple avec un entretien disciplinaire. « Il doit s’agir d’un moment d’échange et de dialogue », rappelle le spécialiste.