Trouver votre expert comptable

L’immersion professionnelle : un levier de recrutement potentiel

Publié le lundi 24 juin 2024 à 17h28
Par Laure Bergala, Accroche-press’ pour France Défi
Experts & Décideurs Ressources humaines Recrutement L’immersion professionnelle : un levier de recrutement potentiel

Le dispositif de l’immersion professionnelle permet de recevoir une personne en situation de travail dans l’entreprise pendant une courte période avant d’envisager son éventuelle embauche.

Une entreprise peut avoir des difficultés à recruter, notamment dans certains secteurs qui peinent à trouver des salariés depuis la pandémie de Covid-19. Et les personnes en recherche d’un emploi, demandeurs d’emploi, salariés en reconversion ou personnes en parcours d’insertion ne trouvent pas toujours le poste qui leur convient. L’immersion professionnelle peut être un levier à activer.

Découvrir un candidat potentiel

Le dispositif de l’« immersion professionnelle » propose à un candidat potentiel de passer une période courte et non rémunérée dans une entreprise pour découvrir un métier.

Il permet aux entreprises de rencontrer des candidats potentiels, d’attirer de nouveaux profils, d’évaluer les personnes en situation réelle… et donc de tester un candidat potentiel. L’immersion professionnelle participe aussi d’une démarche inclusive, car l’entreprise peut rencontrer des personnes éloignées de l’emploi, en insertion ou en reconversion professionnelle.

Également appelé « période de mise en situation en milieu professionnel » (PMSMP), le dispositif, mis en place par la loi du 5 mars 2014, est ouvert à toute personne bénéficiant d’un accompagnement professionnel ou social, quels que soient son statut et son âge. Les candidats peuvent être demandeur d’emploi inscrit ou non à France Travail, jeune en démarche d’insertion suivi par une mission locale, demandeur d’emploi reconnu travailleur handicapé ou accompagné par France Travail ou Cap emploi, bénéficiaire du RSA, ou personne en activité engagée dans une démarche d’insertion ou de reconversion professionnelle.

Comment ça marche ?

L’entreprise désigne un tuteur qui pratique le métier choisi, il peut être le chef d’entreprise en l’absence de salarié. Le bénéficiaire est présent entre un jour et un mois maximum dans l’entreprise. Il est mis en situation réelle de travail dans la PME mais n’est ni rémunéré ni employé par elle. Il conserve son statut et le cas échéant son mode de rémunération antérieurs. Il est couvert contre les risques d’accident du travail et maladie professionnelle quel que soit son statut.

Sa présence dans l’entreprise n’est assimilée ni à une période de travail, ni à une période de formation. C’est un cadre juridique unique qui peut déboucher sur une embauche mais ne remplace pas la période d’essai.

 

Une convention (formulaire Cerfa) tripartite est signée entre la structure d’accueil, entreprise ou association, le bénéficiaire, la une structure prescriptrice (France Travail, mission locale, structure d’insertion par l’activité économique…).

Comment trouver des candidats à l’immersion ?

La plateforme « immersion facilitée » met en relation candidats et entreprises qui proposent des immersions. La démarche est dématérialisée : la PME se référencie sur le site, indique le ou les métiers qu’elle veut faire découvrir, reçoit des demandes de candidats, puis signe la convention. Des forums de l’immersion professionnelle sont parfois organisés localement par France Travail par exemple pour mettre en relation de visu entreprises et candidats.