Menu

Acofi, cabinet pionnier dans la RSE

photo de Michel Pastural

Le 31 mars dernier, le Club d’entreprises de Plaine centrale (CECAP), réseau d’environ 80 entreprises situées principalement à Alfortville, Limeil-Brévannes et Créteil dans le Val-de-Marne, décernait pour la première fois son label « entrepreneur RSE », destiné à valoriser les entreprises les plus impliquées dans l’action sociétale et citoyenne. Parmi les entreprises récompensées, le cabinet d’expertise comptable Acofi, membre du groupement France Défi. « C’est une reconnaissance locale mais qui n’en est pas moins exigeante. Elle implique le respect d’un cahier des charges détaillé, validé par un audit. Le comité d’accréditation accueille de grandes entreprises telles que La Poste, GRDF et la Société Générale », précise Michel Pastural, l’un des cinq associés au sein de ce cabinet implanté à Créteil, Evry et Paris, comptant 90 collaborateurs. D’ailleurs, elles n’ont été que deux, sur les six entreprises candidates, à décrocher le label. Ce qui a été pris en compte pour l’évaluation : leur responsabilité sociétale dans les champs de la gouvernance, des ressources humaines, du management, de l’engagement dans la société civile, et de la gestion de la relation client.

Valoriser la démarche éthique du cabinet

Se porter candidat à ce label a permis au cabinet de valoriser une démarche éthique initiée il y a plusieurs années. « L’objectif était aussi de nous poser les bonnes questions pour continuer à progresser dans cette voie », explique Michel Pastural. Investissement dans l’écosystème du territoire, notamment à la Chambre des métiers et du Réseau Entrepreneur 94, soutien apporté à des associations locales, mise en place de stages d’éco-conduite pour les collaborateurs ou encore effort important consacré à la formation continue du personnel… Les exemples d’actions ayant valu au cabinet d’être distingué ne manquent pas. « Même si nous privilégions la proximité, nous proposons à nos clients de prendre la main sur les logiciels afin de les aider à remplir certaines formalités à distance, pour éviter les déplacements inutiles. Par ailleurs nous sommes investis depuis un an dans l’association Relations Ecoles-Entreprises, dont la vocation est de mettre le pied à l’étrier à des jeunes des établissements du département en quête d’un stage ou d’un premier emploi », complète Michel Pastural. A l’occasion de la préparation à la labellisation, cette palette d’actions a été enrichie par la mise en place d’un baromètre social destiné à mesurer le climat au sein de l’entreprise.

Une reconnaissance interne et externe

Effets attendus de ce coup de projecteur sur ces initiatives estampillées RSE ? D’abord, une plus grande visibilité de cette dimension sociétale auprès des salariés. Et, ensuite, une reconnaissance du cabinet au niveau du territoire. « Et en particulier auprès des sites des grandes entreprises présentes sur le territoire, qui ne connaissent pas toujours les prestataires qu’ils pourraient solliciter au plan local », remarque Michel Pastural. La dynamique va se poursuivre dans les prochains mois puisque le cabinet, qui s’est vu remettre cette année le label de bronze, vise l’obtention de l’or en 2016.